14 Septembre 2015

Hélios

Offrir à la France une capacité de renseignement militaire renforcée, tel est l’objectif visé par le programme Hélios 2. Constitué de deux satellites en orbite basse, ce dispositif permet aux armées d’acquérir régulièrement des images de n’importe quel endroit du globe.

Hélios 2 est un système d'observation spatiale militaire capable de réaliser des prises de vue de n’importe quel point du globe. Les images recueillies sont utilisées par les autorités politiques et militaires pour mener à bien des missions aussi variées que le contrôle de l'application des traités de désarmement, la planification et la conduite d’opérations militaires, ou encore l’évacuation de ressortissants. Concrètement, le système Hélios 2 est constitué de deux satellites orbitant autour du globe à 700 km d’altitude. A bord de ces deux satellites, deux instruments d’imagerie : le premier, à haute résolution, fonctionne tout à la fois dans les domaines du visible et de l'infrarouge tandis que le second, doté d'une résolution dite « moyenne », fonctionne uniquement dans le domaine du visible. Depuis la mise en activité du programme Hélios en 1995, deux générations de satellites ont vu le jour : la paire de satellites Hélios 1A et 1B a été progressivement remplacée à partir de 2004 par le binôme Hélios 2A et 2B. Avec à la clé, plusieurs améliorations techniques parmi lesquelles une meilleure résolution, une capacité à réaliser des clichés de jour comme de nuit (grâce à l’imageur infrarouge), et la possibilité d'enchaîner plus rapidement les prises de vue.

Lancé par la France à l'instigation de la Direction Générale de l’Armement (DGA), le programme Hélios compte aujourd'hui la présence de 5 partenaires : la France, la Belgique, l'Espagne, la Grèce et l'Italie. Le CNES assure la maîtrise d'ouvrage déléguée de la composante spatiale et de l'architecture d’ensemble du système, tandis que la DGA assure la maîtrise d'ouvrage globale. Quant à la réalisation des instruments, elle a été confiée à Thalès Alenia Space pour l’imageur à très haute résolution, et à EADS Astrium pour l’instrument « champ large ». Concernant la durée de vie du programme Hélios, elle a été spécifiée à 5 ans mais il apparait qu’Hélios 2A, pour la même durée de vie spécifiée, est toujours opérationnel au bout de 9 ans.